Lentilles (Lens culinaris Medik. subsp. culinaris)

Linse_Kleine Hülsen_kaur

Les lentilles font partie des premières espèces végétales cultivées par l‘homme. Ce sont des légumineuses. Elles peuvent par conséquent fixer l’oxygène atmosphérique à l’aide des rhizobactéries. Les lentilles sont, après le soja, la légumineuse la plus riche en protéines. Elles supportent bien la sécheresse. Leur rendement moyen est de 7,6 dt/ha en Europe. Les fluctuations des rendements peuvent toutefois être considérables suivant la région et la méthode de culture. Les plus importants producteurs de lentilles dans le monde sont le Canada, l’Inde et la Turquie. En Suisse, les lentilles sont essentiellement cultivées dans la partie occidentale du territoire. La quantité importée dépasse l’offre indigène. Par conséquent, la surface cultivée pourrait encore être étendue. Les lentilles ne sont encore qu’un produit de niche, mais la demande de légumineuses va croissant en Suisse.

Enjeux

Les lentilles sont considérées comme peu compétitives notamment à cause de la lenteur de leur croissance initiale et de la modeste longueur des plantes. Pour que la culture réussisse, il est donc essentiel que les adventices soient efficacement maîtrisées dans les cultures pures de lentilles. Les cultures associés de lentilles constituent une approche intéressante notamment dans l’agriculture biologique. La récolte pose d’autres défis: d’une part, la faible résistance à la verse implique une coupe proche de la surface, d’où le risque de ramener de la terre et des pierres avec la moissonneuse-batteuse, d’autre part, toutes les cosses d’une même plante n’arrivent pas simultanément à maturité, ce qui rend difficile de fixer une date optimale pour la récolte.

Afin de pouvoir commercialiser une récolte de qualité irréprochable, le triage joue également un grand rôle.

Essais sur de petites parcelles

Test de variétés de lentilles et de combinaisons de différentes espèces pour la production des lentilles dans des cultures associés.

Accompagnement des cultures

Le soutien financier de BioSuisse et la fondation Sur-la-Croix permet de conseiller les agriculteurs dans le cadre du développement des cultures dans la pratique. En outre, des visites de cultures favorisent l’échange de connaissances entre les exploitants entre eux, ainsi qu’entre les chercheurs et les exploitants.