Propagation

souchet-propagation
Tubercule en germination

La multiplication du souchet comestible se fait presque exclusivement par les tubercules hypogés. Un tubercule émet une première pousse puis de nombreuses pousses secondaires. Cette plante est ensuite capable de former plusieurs centaines de nouveaux tubercules par année. Un seul tubercule peut donc engendrer plusieurs milliers de nouvelles plantes pendant un bref laps de temps (2-3 ans) et suffit pour infester une parcelle entière.

La quantité de semences susceptible de germer varie chaque année. Les graines ressemblent à des graines de graminées (< 1 mm) et se dispersent facilement. Ce mode de propagation favorise l’adaptation de l’espèce à de nouvelles conditions. Par mesure de précaution, une lutte combinée empêche la floraison du souchet. La propagation la plus importante reste toutefois la dissémination passive des tubercules.

Contacts

Malherbologie grandes cultures
Changins 

Extension en cultures maraîchères
Wädenswil

Dissémination passive

dispersion-souchet
Facteur principal de dispersion du souchet
Dépôt de terre sur une machine agricole

Les tubercules ont des tailles entre une tête d’épingle (1 mm) et un petit pois (15 mm), présents majoritairement dans les 15 premiers centimètres de sol. Ils sont facilement disséminés par les véhicules, les machines, les chaussures, avec de la terre contaminée ou les récoltes de cultures racinaires (ex : betteraves, pommes de terre, céleri, etc). Cette dissémination passive est responsable de la propagation excessive du souchet comestible en Suisse.