Malherbologie grandes cultures et viticulture

malherbologie-essais
Technique d'essais en petites parcelles

Le contrôle des adventices est une compétence importante de l’agriculteur pour obtenir des rendements et bénéfices de son terrain. Le groupe de recherche « Malherbologie grandes cultures et viticulture » s’occupe des mauvaises herbes, qui font concurrence aux grandes cultures, légumes et vigne.

URL pour l'accès direct

Responsable

Connaître des adventices dans le stade de plantule (1) est important pour prendre les mesures appropriées de désherbage. Surveiller la propagation des plantes problématiques souvent néophytes comme le souchet comestible (2) est aussi fondamental que les tests des nouveaux herbicides en champs (3).

La malherbologie de Changins a joué un rôle déterminant pour établir une stratégie fructueuse et nationale contre l’ambroisie (4), qui menace la santé humaine avec son pollen très allergène. L’enherbement de la vigne (5) contribuant à la réduction de consommation des herbicides dans les vignobles est aussi basé sur des expériences de notre groupe de recherche. Le livre ''Flore des vignes'' (6) rédigé par des chercheurs d'Agroscope permet une détermination des principales espèces présentes dans le vignoble.

Parce que les adventices peuvent développer une résistance contre les herbicides appliqués annuellement dans la plupart des cultures (7), l’efficacité des herbicides doit être observée avec rigueur (8). Le groupe de recherche joue aussi un rôle consultatif pour le désherbage des voies de communication (9) les rails et les routes.

Dans l'avenir immédiat, la priorité de la recherche en malherbologie est de trouver des alternatives aux herbicides.