L’agroforesterie, une nouvelle forme d’utilisation du sol

L’agroforesterie au service du climat

L’agroforesterie recèle en effet un grand potentiel en termes de protection du climat et de l’environnement. Si l’on transformait 13,3 % de la surface agricole suisse utile en systèmes agroforestiers, on pourrait compenser jusqu’à 13 % des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole.

Des informations sur les déficits, la répartition régionale et les solutions adaptées:

Aperçu des déficits environnementaux au niveau national. Les déficits peuvent être sélectionnés individuellement sur la carte interactive (zone en haut à droite). Source : Kay S., Jäger M., Herzog F. (2019). Protection des ressources grâce aux systèmes agroforestiers adaptés aux régions. Recherche Agronomique Suisse 10(9), 308–315.


AF_Nuss_Getreide_web.JPG

Les systèmes agroforestiers modernes

associent sur une même parcelle les grandes cultures et les arbres. Ils conjuguent techniques d’exploitation modernes et attractivité économique. Des agriculteurs suisses montrent comment cette approche s’inscrit dans la pratique (Hotspot 38/18); ils s’appuient en cela sur les résultats récents du projet européen «Agroforestry for Europe» (AGFORWARD).

…ont une influence positive sur le paysage agricole et les prestations écologiques

Bodenprofil_web

Après sept ans, un système agroforestier de Suisse centrale (pommiers et grandes cultures) a déjà conduit à un enrichissement substantiel en humus de 18% par rapport à la surface cultivée de manière conventionnelle, et cela non seulement dans la couche superficielle du sol, mais jusqu’à 60 cm de profondeur.
Details (PDF, 263 kB, 08.04.2019)

Par ailleurs, on n’a constaté aucune concurrence au niveau des racines entre les grandes cultures et les rangées d’arbres dans un système agroforestier mis en place il y a huit ans (prairie artificielle, pommiers et poiriers). En raison du travail du sol dans les grandes cultures, les arbres développent leurs racines uniquement en profondeur et dans l’emprise de la rangée d’arbres.
Details (PDF, 124 kB, 08.04.2019)

Honigbiene_web

Dans le Schwarzbubenland (cantons de Soleure et Bâle-Campagne), les espèces pollinisatrices Bombus terrestris (bourdon terrestre) et Osmia bicornis (osmie rousse) profitent de systèmes agroforestiers associant cerisiers et prairies extensives. Ceux-ci leur fournissent des ressources alimentaires sur une longue période annuelle, favorisant ainsi les populations étudiées.
Details (PDF, 176 kB, 08.04.2019)

Hochstaemme_web

Une «boîte à outils» pour la modélisation des prestations écologiques des systèmes agroforestiers au sein d’un paysage a été développée en prenant comme exemple les vergers haute-tige du Schwarzbubenland.
Details
On observe ainsi que les systèmes agroforestiers traditionnels, indépendamment de leur type, de leur région et de leur composition, offrent un important potentiel en termes de protection des sols, du climat et de l’eau – autrement dit de prestations écologiques régulatrices.
Details

 
A1040776_web.JPG

Le public perçoit lui aussi de manière positive les systèmes agroforestiers. La population des Franches-Montagnes a ainsi été interrogée sur les prestations écologiques dans la région, au moyen de cartes accessibles sur le web (ppGIS). Il ressort de cette enquête que plus un paysage est diversifié, mieux ces prestations sont perçues.
Details

…sont rentables d’un point de vue économique et social

HolzII_web.JPG

Les systèmes agroforestiers peuvent également être intéressants d’un point de vue économique. La production de bois noble – merisier (Prunus avium) ou noyer (Juglans regia) – représente par exemple un bon investissement à long terme.
Details (PDF, 1 MB, 08.04.2019)

Si l’on prend en compte dans les performances économiques globales non seulement les prestations commercialisables (fruits et bois), mais également les prestations écologiques qui ne le sont pas encore, les systèmes agroforestiers se révèlent ainsi plus rentables que les paysages agricoles conventionnels.
Details

…sont une réponse possible aux défis du changement climatique

Wolken_web

S’ils étaient mis en place sur seulement 8.9% de la surface agricole européenne, les systèmes agroforestiers permettraient de compenser entre 1.4 et 43.4% des émissions actuelles de gaz à effet de serre de l’agriculture européenne.
Plus d’information à ce sujet

D’informations supplémentaires pour les praticiens sous: www.agroforesterie.ch / www.agroforst.ch

D’autres informations sur les résultats des systèmes agroforestiers en Europe sous: Special Issue: Advances in European Agroforestry: results from the AGFORWARD project.

 

 

Publications

Contacts

Liens

SRF, Schweiz aktuell, 05.07.2010

Documents/Download

Photogallery

Kastanienselven im Tessin