Service spécialisé FIL / Codex

Fachstelle-IDF-Codex

Plus de 50 expert-e-s suisses contribuent aux travaux de la Fédération internationale de laiterie FIL (International Dairy Federation IDF). Sur mandat de la branche, Agroscope gère le «Service spécialisé FIL / Codex». En collaboration avec la Commission suisse du lait (CSL), ce dernier assure à la fois la représentation et la défense des intérêts de même que le flux d’informations entre la FIL, les expert-e-s ainsi que la filière suisse du lait et du fromage. Voici quelques thèmes d’actualité.

Nouveautés de l’été 2021

Comme cela a été déjà décrit en mai 2020, l’étiquetage nutritionnel figurant sur le devant de l’emballage (Front-of-Pack-Nutrition-Labeling; FOPNL) constitue une question brûlante. Nous rendons compte des webinaires FIL sur les systèmes FOPNL, du Canada à l’Europe et jusqu’à la Nouvelle–Zélande. Les foyers de listériose dus à la consommation de fromage ou les salmonelles détectées pour de jeunes enfants en France durant l’année 2017, montrent l’importance de contrôler les agents pathogènes lors de la fabrication des produits laitiers. La FIL a rédigé une fiche d’information à ce sujet. Dans le troisième rapport sur la durabilité de la FIL, des auteurs d’Irlande, des Pays-Bas, de Nouvelle–Zélande, d’Afrique du Sud et des États-Unis présentent leurs mesures prises par rapport au changement climatique, à la biodiversité ainsi que l’amélioration de la qualité de l’eau dans leurs écosystèmes de production laitière. En plus des documents énumérés, d’autres informations ont été publiées.



Agroscope a présenté huit études lors de l’IDF Cheese Symposium 2021

Des chercheuses et des chercheurs d’Agroscope ont présenté trois exposés et cinq posters lors de l’IDF Cheese Symposium du 7 au 11 juin 2021, réalisé entièrement sous forme virtuelle et organisé par l’IDF Canada et l’Université Laval et avec les thématiques suivantes: amines biogènes dans le fromage à raclette dues à Morganella morganii, impact de la croûte et du film plastique sur la formation d’ouvertures dans le fromage de type Swiss, arôme de malt dans le fromage à raclette (exposé); impact de la teneur en matière grasse sur la formation d’ouvertures dans le fromage, amines biogènes de Lactobacillus wasatchenis et défauts de formation de l’ouverture, un faible niveau de contamination de Lactobacillus parabuchneri suffit à provoquer la formation d’histamines, développement de la High-Throughput qPCR visant la mise en évidence de bactéries importantes pour la qualité du fromage, répartition zonale des substances aromatiques dans le fromage Gruyère (poster). Des chercheurs de l’INRAE ont présenté une nouvelle technologie fromagère permettant aussi de fabriquer du fromage à pâte mi-dure écologiquement plus durable et avec un rendement élevé en l’espace de quatre jours et prêt à être consommé. L'ultrafiltration et plusieurs bases de culture d'arômes fermentés sont des éléments centraux en la matière.

https://fil-idfcheese2020.com/en/program/  

Contact


Une alimentation saine et durable lors de l’IDF Nutrition Symposium 2021

L’apparition de foyers de listériose dus à la consommation de fromage ou la détection de salmonelles dans des aliments destinés aux jeunes enfants en France, en 2017, montrent que le principe de la surveillance de l’environnement de production par rapport aux germes pathogènes n’est pas encore établi dans toutes les entreprises et pour tous les risques. La surveillance de la charge microbienne dans l’environnement de fabrication basée sur les risques fait partie des bonnes pratiques de fabrication. Cela permet de détecter de manière précoce des microorganismes pathogènes qui ne sont pas ou pas encore détectés lors de l’analyse des produits finis, en raison d’une contamination profonde, afin de renforcer les contre-mesures. Entre 2004 et 2020, diverses autorités du Canada, de l’UE, de Nouvelle-Zélande et des États-Unis ont introduit dans leur législation une surveillance basée sur les risques de l’environnement de fabrication quant à la contamination microbienne par des agents pathogènes. Le Codex Alimentarius recommande de faire la différence entre les surfaces en contact avec les aliments et les autres types d’environnement. L’ISO a aussi publié une norme pour l’échantillonnage environnemental en 2018. Il est important que des échantillons soient prélevés non seulement après le nettoyage et la désinfection, mais aussi pendant la production. La surveillance de l’environnement de production permet de définir des mesures pour maîtriser la contamination microbienne par des germes pathogènes: adapter la délimitation en zones, formation du personnel, adaptation du nettoyage et de la désinfection, élimination de niches infectées. IDF à établi une fiche d’informations.


Webinaire FIL sur la durabilité du 18 mai 2021

En 2016, lors du World Dairy Summit à Rotterdam, la FIL a signé le document sur la promesse de la durabilité. Diverses entreprises et fédérations nationales actives dans le secteur laitier se sont engagées entre-temps à respecter l’objectif climatique issu de l’Accord de Paris «Net Zero by 2050» (USA, Arla Foods, Nestlé, Fonterra), et des projets intermédiaires ont aussi été définis en partie (Nestlé: 20 % de diminution jusqu’en 2025, 50 % jusqu’en 2030). Au niveau de la transformation, Nestlé mise sur les énergies renouvelables, et les fournisseurs de ses matières premières agricoles, qui représentent 70 % des émissions de gaz à effet de serre, sur une agriculture régénératrice fondée sur la biodiversité, la santé des sols et le cycle de l'eau. Cette année, le UN Food System Summit de septembre offre l'occasion et l'obligation de faire le point sur les efforts accomplis jusqu'à présent et de rendre les actions plus concrètes. La FIL collabore avec le GDP (Global dairy platform) au projet «Net Zero – Pathways to Low Carbon Dairy». A cet effet, la méthodologie de quantification des émissions de gaz à effets de serre est en cours d’actualisation et sera publiée d’ici à la fin de l’année sous la forme de Bulletin FIL, des exemples de bonnes pratiques sont partagés et la collaboration avec la FAO et d’autres acteurs est encouragée. La FIL souhaite communiquer davantage sur l'importance des prestations écosystémiques de l'industrie laitière sur la base d'études de cas, mais une quantification comparable n'est pas encore possible. L'élaboration d'un indicateur pour l'évaluation, sur la base des micronutriments, de la durabilité des aliments sur le plan de l'environnement, de la santé et des prix est l'objectif d'un groupe de travail de la FIL. Si l'on évalue onze nutriments de cette manière, le lait entier présente une empreinte carbone inférieure ou égale à celle des émulsions végétales vendues près du rayon des produits laitiers. Le prix de ces produits d’origine végétale est beaucoup plus élevé, sauf chez les discounters.

Optimeal®-Un outil calcule les émissions de gaz à effet de serre et le prix des denrées alimentaires_(NL)

Contact