Service spécialisé FIL / Codex

Fachstelle-IDF-Codex

Plus de 50 expert-e-s suisses contribuent aux travaux de la Fédération internationale de laiterie FIL (International Dairy Federation IDF). Sur mandat de la branche, Agroscope gère le «Service spécialisé FIL / Codex». En collaboration avec la Commission suisse du lait (CSL), ce dernier assure à la fois la représentation et la défense des intérêts de même que le flux d’informations entre la FIL, les expert-e-s ainsi que la filière suisse du lait et du fromage. Voici quelques thèmes d’actualité.

Nouveautés printemps 2020

Dans une prise de position publiée récemment, la Fédération internationale de laiterie (FIL) estime que mettre en lien le degré de transformation des aliments et les recommandations alimentaires n’est pas judicieux. La FIL préconise une approche globale auprès du comité Codex Alimentarius, qui élabore des lignes directrices pour la déclaration nutritionnelle sur le devant des emballages. L’IDF a publié de nouveaux ouvrages, lisez vous-même:



Mettre en lien le degré de transformation et les recommandations alimentaires n'est pas judicieux

NOVA Classification

Dans sa prise de position «Linking Food Processing to Health Outcomes: A simplistic and Dangerous Approach», la FIL estime que mettre en lien les bienfaits pour la santé d'une denrée alimentaire et son degré de transformation est une approche trop simpliste et dangereuse qui risque de favoriser une mauvaise alimentation. Au Brésil, on tient déjà compte de cette répartition en quatre groupes basée sur la classification NOVA, publiée pour la première fois en 2009 par un groupe dirigé par Carlos Monteiro. Dans différents pays, des études d'observation ont d’ores et déjà été effectuée sur la base de cette classification et la FAO l'a incluse dans un rapport. Ces quatre groupes sont 1) les aliments crus ou peu transformés (par exemple, lait pasteurisé, lait en poudre, yogourt nature non sucré); 2) les ingrédients culinaires transformés (par exemple, beurre, huile); 3) les aliments transformés (par exemple, fromage, pain frais) et 4) les aliments hautement transformés - ultra processed foods UPF - (par exemple, caséine, lactose, isolats de protéines, boissons à base de lait, yogourt avec sucre ajouté, boissons sucrées). La FIL souligne qu’une classification des aliments dans ces quatre groupes est arbitraire et ne résiste pas à un examen scientifique fondé. Cette classification n'évalue pas de façon adéquate le lait et les produits laitiers en tant qu'aliments complexes, naturels, avec de nombreux composants essentiels et des interactions. La classification en UPF des composants précieux issus du petit-lait favorise le gaspillage alimentaire. La prise de position préparée avec la contribution de la Suisse est disponible sur le site web de la FIL (accès libre):


Approche globale dans le cas de l’étiquetage nutritionnel sur le devant de l'emballage

IDF Health Star Rating

Les systèmes d'étiquetage «Front-of-Pack Nutrition Labelling» (FOPNL) utilisés jusqu'à présent, tels que Nutri-Score ou le système anglais des feux de signalisation, sont basés exclusivement / principalement sur l'évaluation des éléments nutritifs qui devraient être limités dans l'alimentation, tels que les graisses, les graisses saturées, le sucre et le sel. Les connaissances nutritionnelles actuelles, qui évaluent les graisses saturées dans les produits laitiers comme neutres ou positives pour la santé, n’y sont pas pris en compte. L'équipe du Codex Alimentarius travaille sur des principes communs pour les systèmes FOPNL afin de contrer autant que possible les barrières commerciales et la prolifération incontrôlée de différents FOPNL. La FIL veille au sein du groupe de travail du Codex à ce que les aliments soient considérés comme un tout et non pas seulement sur la base des éléments nutritifs à limiter. Il y a de nombreuses interactions entre les éléments nutritifs d'un aliment qui ont davantage d'importance pour l’alimentation que la simple somme des différents éléments nutritifs. Le système Nutri-Score par exemple tient compte de cet aspect pour les fruits et légumes, mais pas pour le lait ni pour les produits laitiers. En revanche, dans le système australien et néo-zélandais Health-Star-Rating, c'est en partie le cas pour le lait et les produits laitiers. La FIL/Codex Suisse participe au groupe de travail susmentionné.

Contact


Nouveaux bulletins et standards FIL

IDF Bulletins 2020

Depuis le début de l'année, la FIL a publié six nouveaux bulletins, lignes directrices et standards sur

  • les programmes de distribution de lait dans les écoles
  • les nouvelles applications de la spectroscopie infrarouge (MIR)
  • les Global Marketing Trends 2020
  • la quantification des protéines du petit-lait dans les aliments pour enfants en bas âge par électrophorèse capillaire sur gel
  • la spectrométrie infrarouge in-line et on-line pour le lait et des produits laitiers
  • protocole d’évaluation de méthodes alternatives de détermination du nombre de germes

 

Contact

Liens