Monitoring agricole

Agrarmonitoring

Le monitoring économique et écologique de l’agriculture repose en grande partie sur un réseau d’information comptable agricole conduisant l’enquête dite « dépouillement centralisé des données comptables et des indicateurs agro-environnementaux » Cette enquête constitue aussi un fonds de données utile à la recherche, à la formation et à la vulgarisation. La protection des données y joue un rôle fondamental en garantissant l’anonymat des exploitations qui y participent. Celles-ci sont assurées qu’aucune donnée ne sera employée contre elles, par exemple pour des contrôles. La communication de données pour le monitoring agricole est rétribuée.

L’enquête faisant appel au dépouillement centralisé des données comptables et des indicateurs agro-environnementaux se fonde principalement sur les lois et ordonnances suivantes : la loi fédérale sur l’agriculture (RS 910.1), l’ordonnance sur l’évaluation de la durabilité de l’agriculture (RS 919.118), la loi sur la statistique fédérale (RS 431.01), l’ordonnance concernant l’exécution des relevés statistiques fédéraux (RS 431.012.1), la loi fédérale sur la protection des données (RS 235.1) et l’ordonnance relative à la loi fédérale sur la protection des données (RS 235.11). L’enquête porte sur les trois éléments suivants. 

L’évaluation par sondage de la situation des exploitations agricoles consiste principalement à suivre le revenu des exploitations, par région et par type d’exploitation, et présente un intérêt non seulement pour les politiques publiques, mais encore pour la défense des intérêts de l’agriculture. Le calcul repose sur différents indices concernant l’exploitation et provenant de la comptabilité des entreprises, complétés par des données tirées des déclarations fiscales, ainsi que des informations sur la durée du travail et les caractéristiques de structure. Les exploitations sont sélectionnées sur la base d’un échantillonnage aléatoire, afin d’obtenir une évaluation aussi exacte que possible du revenu au niveau suisse et au niveau des régions. Hormis les exploitations de taille très modeste, les exploitations retenues pour former l’échantillon sont représentatives des principales formes d’exploitation et des principales formes juridiques ; leur participation au réseau d’information comptable agricole est volontaire. L’échantillon compte environ 2 000 participants. 

Le lecteur trouvera de plus amples informations sur l’échantillon et la communication des données (échéances, rétribution) à la page suivante :

L’évaluation par sondage de la gestion des exploitations est réalisée en premier lieu à des fins de formation et de vulgarisation ; elle permet aussi une analyse économique plus poussée. Elle se base sur des données de comptabilité financière détaillées et sur des données de comptabilité analytique permettant de rattacher les coûts variables aux différentes branches de production. L’échantillon ne comprend que les types d’exploitation qui comptent dans l’agriculture suisse et parmi lesquels il est possible de trouver un nombre suffisant d’agriculteurs disposés participer à l’enquête. Il compte quelque 2 000 participants.

Le lecteur trouvera de plus amples informations sur l’échantillon, la communication des données (échéances, rétribution), de même que sur la méthodologie à la page suivante :

Les indicateurs agro-environnementaux font l’objet d’une analyse centralisée dans le cadre du monitoring agricole, afin de déterminer l’impact environnemental de l’agriculture. Il s’agit de recueillir des informations dans divers domaines (cycle de l’azote, cycle du phosphore, énergie, climat, sol, eau, biodiversité) en vue d’observer et de mesurer l’influence de l’agriculture sur la qualité de l’environnement et l’effet de la réaction de l’environnement sur la pratique agricole. Les données sont employées surtout pour la recherche, la vulgarisation et la définition des politiques publiques. À l’heure actuelle, elles sont fournies par quelque 300 exploitations agricoles. 

Le lecteur trouvera de plus amples informations sur l’échantillon, la communication des données (échéances, rétribution), de même que sur la méthodologie à la page suivante :

 

Contact données comptables

Contact indicateurs agro-environnementaux

URL pour l'accès direct