Virologie - Bacteriologie – Phytoplasmologie viticulture et grandes cultures

Virus pinot gris

Axes de recherche

Au cœur de l'Europe et ouverte sur plusieurs bassins importants de production agricole, l'agriculture Suisse est particulièrement exposée aux problèmes - certains graves - virologiques, phytoplasmologiques et bactériologiques. Ceux-ci sont en constante augmentation de par la globalisation du commerce de plants et de semences et de par l'introduction de nouvelles variétés. De plus, les changements climatiques annoncés et déjà ressentis vont sans aucun doute favoriser l'apparition de nouvelles maladies - et de leurs vecteurs - qui, jusqu'alors, épargnaient nos régions. La Suisse se doit de participer aux efforts consentis par l'Europe dans le domaine de la protection des plantes. Ces démarches sont primordiales pour les pépiniéristes, les sélectionneurs et les agriculteurs. Elles le sont aussi pour les instances qui doivent prendre des décisions. 

Les espèces multipliées de manière végétative (vigne, arbres fruitiers, baies, pommes de terre) sont particulièrement concernées, de par le potentiel de persistance élevé des maladies. Les collections de vignes, d'arbres fruitiers et de baies malades entretenues à Agroscope sont, pour de nombreuses accessions, uniques en Europe. Elles sont d'une importance centrale car les virus et les phytoplasmes ne se cultivent pas en milieux artificiels et la symptomatologie est fortement influencée par le climat. Ces collections, tout comme la collection de bactéries maintenue à Changins, sont des références essentielles à notre travail, notamment du point de vue de l'étiologie des maladies. Il n'y a pas de solution curative aux viroses, phytoplasmoses et bactérioses. Le seul moyen de lutte est la prévention par la sélection sanitaire (certification de plants et de semences), par le contrôle virologique, phytoplasmologique et bactériologique (établissement du passeport phytosanitaire) et par la lutte contre les agents vecteurs de ces maladies.

Il est par conséquent primordial d'adapter régulièrement les procédés de diagnostics et d'améliorer nos connaissances en matière de virus, phytoplasmes et de bactéries, en vue d'anticiper les problèmes émergents. Il est tout aussi critique d'entretenir et d'approfondir notre connaissance des viroses, des phytoplasmoses et des bactérioses (étiologie et épidémiologie) de toutes les cultures ainsi que notre capacité reconnue et appréciée de renseigner les praticiens sur les méthodes de lutte possibles.

La production agricole ainsi que ses supports (contrôles nécessaires pour l'obtention de passeports phytosanitaires ; certification de plants et de semences suisses et importées ; gestion phytosanitaire des maladies de qualité et de quarantaine) impliquent un volume très important et sans cesse croissant d'analyses, que seul un laboratoire spécialisé et reconnu est en mesure d'effectuer. C'est le rôle dévolu au groupe de virologie-phytoplasmologie, centre de compétences national en matière de maladies à virus, bactéries et phytoplasmes des plantes cultivées en Suisse. Notre centre de compétences participe ainsi à assurer une production végétale aussi efficace que durable. Les tâches d'exécution (légales) traitées dans le cadre de ce projet et liées notamment aux organismes de quarantaine et à la certification, se basent sur l'ordonnance sur l'utilisation d'organismes dans l'environnement (RS 814.911), l'ordonnance sur la protection des végétaux (RS 916.20), l'ordonnance du DFE sur les semences et plants (RS 916.151.1), l'ordonnance du DFE sur les plantes fruitières (RS 916.151.2) et l'ordonnance du DFE sur les plants de vigne (RS 916.151.3).

 

Responsable

Projet de recherche

Tomate malade

Diagnostic des virus, bactéries et phytoplasmes

Le laboratoire de virologie-phytoplasmologie réalise le diagnostic moléculaire et sérologique, ainsi que le suivi épidémiologique, des maladies à virus et phytoplasmes des plantes cultivées en Suisse (toutes cultures), ainsi que des maladies à bactéries dans les grandes cultures et les cultures spéciales (sauf l'arboriculture et la culture maraîchère).

Lien

FD-grappe

Flavescence dorée

La flavescence dorée (FD) est une maladie de la vigne due à un phytoplasme (bactérie dépourvue de parois cellulaires). Cette maladie conduit à la mort des ceps touchés et aucun traitement curatif n’est disponible.