Surface des sols organiques

EtangDeLaGruere
La tourbe se forme lorsque les sols sont saturés en eau et en présence d’une faible teneur en oxygène dans des hauts-marais (comme à l’Étang de la Gruère sur la photo) et dans de nombreux bas-marais.
© ETH-Bibliothek Zürich, Bildarchiv / Fotograf: Gautschi, Hans-Peter

Pour estimer les émissions des sols organiques, nous avons besoin de connaître leur surface et leur type d’exploitation. Une carte indicative de l'étendue des sols organiques actuels a pu être établie en rassemblant des documents prouvant la présence de sols organiques à partir de cartes pédologiques, de cartes d'habitats, d'inventaires de tourbières ainsi que de cartes et de textes historiques. La surface restante des sols organiques est estimée à environ 28 000 ha, dont les trois quarts environ sont utilisés par la sylviculture et l’agriculture.

orgBoden map
Les surfaces des sols organiques en Suisse, selon Wüst-Galley et al. 2015;
Topographie et lacs © Swisstopo

Cette carte sert à calculer les émissions des sols organiques pour l’Inventaire suisse des gaz à effet de serre. Elle doit être mise à jour, car de nouvelles informations concernant l'étendue et la localisation des sols organiques sont obtenues en continu grâce aux projets de cartographie des habitats et des sols en cours.

Les réserves de carbone dans les sols organiques en Suisse sont estimées à environ 32,4 millions de tonnes. Toutefois, ce chiffre est associé à des incertitudes (inconnues), car il a été calculé sur la base des paramètres surface, épaisseur de la couche de tourbe de même que densité du carbone, qui sont eux-mêmes des valeurs estimées.

Moorboden_Berner_Seeland
En Suisse, la grande majorité des sols organiques sont utilisés par la sylviculture et l’agriculture