Contrôles et surveillances

En Suisse, il existe des contrôles le long des principales voies de propagation des organismes de quarantaine ainsi que des surveillances coordonnées au niveau national. Il en découle des mesures qui empêchent l’introduction, la colonisation et la propagation d’organismes nuisibles particulièrement dangereux pour les végétaux. Les résultats des contrôles et des surveillances sont échangés au niveau international afin de protéger l’espace phytosanitaire mondial.

Contrôle à l’importation et à l’exportation

Les contrôles à l’importation ont pour but d’empêcher l’introduction des organismes nuisibles particulièrement dangereux. Ils ont lieu en particulier aux premiers points d’entrée en provenance de pays n’appartenant pas au système de passeport phytosanitaire (aéroports de Zurich et de Genève). Les contrôles à l’exportation visent le respect des obligations phytosanitaires du pays destinataire. Ils ont lieu chez les exportateurs respectifs avant l’emballage des végétaux ou des produits végétaux. Les deux types de contrôles sont effectués par des inspectrices et inspecteurs du Service phytosanitaire fédéral (SPF).

Pour en savoir plus sur les contrôles à l’importation et à l’exportation, consultez le site Web du SPF sur le commerce entre la Suisse et les pays non membres de l’UE.

Contrôle dans le cadre du système de passeport phytosanitaire

Les contrôles de production et administratifs dans le cadre du système de passeport phytosanitaire ont pour but de faciliter le commerce de végétaux et de produits végétaux au sein de la Suisse et de l’UE tout en garantissant la sécurité phytosanitaire. Ils sont effectués par des inspectrices et inspecteurs du SPF dans les entreprises de production végétale à usage professionnel qui sont agréées pour la délivrance de passeports phytosanitaires.

Pour en savoir plus sur le passeport phytosanitaire, consultez le site Web du SPF sur le commerce entre la Suisse et l’UE.

Surveillance du territoire

La surveillance du territoire, qui a lieu chaque année et est basée sur le risque, a pour but de constater à temps l’apparition des organismes surveillés et de pouvoir ainsi prendre des mesures phytosanitaires le plus rapidement possible. Les mesures visent à empêcher la colonisation et la propagation des organismes et les dommages économiques qui en découlent. La surveillance est mandatée par l’OFAG, conçue, coordonnée et évaluée par le Service phytosanitaire d’Agroscope et réalisée par les services cantonaux compétents, en général les services phytosanitaires cantonaux. La surveillance porte en particulier sur les organismes de quarantaine prioritaires importants pour la Suisse et sur d’autres organismes de quarantaine et organismes de quarantaine potentiels pertinents.

Les organismes suivants sont surveillés dans le cadre de la surveillance du territoire 2022 (état au 29.04.2022) :

Nom d’organisme

Nom commun

Anthonomus eugenii

Pepper weevil

Aromia bungii

Longicorne à col rouge

Bactericera cockerelli

Psylle de la tomate, psylle de la pomme de terre

Bactrocera dorsalis

Mouche orientale des fruits

Ceratocystis platani

Le chancre coloré du platane

Clavibacter sepedonicus

Pourriture annulaire de la pomme de terre

Conotrachelus nenuphar

Charançon américain du prunier

Diabrotica virgifera virgifera

Chrysomèle des racines du maïs

Emaravirus rosae

Rose rosette virus, RRV

Epitrix sp.

Altises de la pomme de terre

Globodera pallida

Nématode à kyste de la pomme de terre

Globodera rostochiensis

Nématode à kyste de la pomme de terre

Grapevine flavescence dorée

Flavescence dorée de la vigne

Meloidogyne chitwoodi

Nématode cécidogène du Columbia

Meloidogyne fallax

False Columbia root-knot nematode

Philaenus spumarius

Cicadelle écumeuse

Pityophthorus juglandis

Scolyte des pousses du noyer

Popillia japonica

Scarabée japonais

Ralstonia solanacearum

Pourriture brune ou bactériose vasculaire de la pomme de terre

Rhagoletis pomonella

Mouche de la pomme

Scaphoideus titanus

Cicadelle de la vigne

Spodoptera frugiperda

Légionnaire d’automne

Synchytrium endobioticum

Galle verruqueuse de la pomme de terre

Thaumatotibia leucotreta

Faux carpocapse

Tomato brown rugose fruit virus

ToBRFV, virus du fruit rugueux brun de la tomate, virus de Jordanie

Xylella fastidiosa

Maladie de Pierce

Surveillance de la délimitation et du suivi

La surveillance de la délimitation a pour but de saisir l’ampleur d’une infestation après la détection d’un organisme de quarantaine. La surveillance de suivi vérifie, par une surveillance régulière pendant et après l’éradication, le succès de l’éradication et si l’organisme peut être déclaré éradiqué. Si l’éradication n’est plus possible, des mesures sont prises pour endiguer la propagation. Elles incluent la poursuite de la surveillance de l’évolution de l’infestation. Tous les organes du SPF et les services cantonaux compétents, en général les services phytosanitaires cantonaux, sont impliqués dans la surveillance de la délimitation et du suivi ainsi que dans les mesures qui en découlent.

Plus d'informations sur les bases légales pour les contrôles, la surveillance et les éventuelles mesures qui en découlent, comme par exemple celles décrites dans les plans d'urgence et les directives, sont disponibles sur le site Web du SPF consacré aux bases juridiques.

Dernière modification 15.11.2022

Début de la page