Ravageurs des cultures oléagineuses

melighete-colza-w
Méligèthe sur fleur de colza

La recherche entomologique dans le colza, culture richement pourvue en ravageurs, se concentre sur deux problématiques principales que sont les méligèthes (Meligethes aeneus, M. viridescens) et les altises (Psylliodes chrysocephala).

Pour les méligèthes, un projet de la réévaluation du seuil d'intervention est actuellement en cours. De plus, un modèle prévisionnel du vol des méligèthes de leur quartier d’hiver aux champs de colza au printemps est également étudié.

Concernant les altises, différents moyens de lutte et alternatives sont en phase d’étude notamment avec le colza associé. Il est également prévu de mieux cibler le moment opportun pour une lutte lorsque le seuil est atteint, ceci afin de limiter le nombre d’interventions depuis la suspension des enrobages de semence.

Un monitoring des différents ravageurs du colza est réalisé au printemps et à l’automne ainsi qu’un suivi de l’évolution de la résistance. Dernièrement le seuil du gros charançon de la tige a pu être établi et publié. Concernant le tournesol des essais d’efficacité d’aphicides sur les pucerons ont été menées ces dernières années.

Publications choisies

Contacts

Beauveria

Lutte biologique contre les insectes ravageurs à l’aide de champignons entomopathogènes et de nématodes

De nombreux insectes nocifs sont attaqués et détruits naturellement par des maladies fongiques. Les champignons responsables de ces maladies peuvent être utilisés de manière ciblée comme antagonistes naturels dans la lutte biologique contre les ravageurs. De telles mesures de lutte protègent les auxiliaires et permettent de limiter l’emploi des insecticides.