Modes d’action des herbicides

mode-action-herbicides
Modes d’action des herbicides concernés par l’apparition de résistances en Suisse. Les couleurs correspondent à celles figurant sur les cartes

L’organisation Herbicide Resistance Action Committee (HRAC) classe les herbicides dans des groupes selon leurs modes d’action biochimiques spécifiques avec pour chaque groupe une désignation propre. Cette classification permet de mettre en place des stratégies de prévention contre le développement de résistances spécifiques à chaque mode d’action.

Les herbicides agissent de manière générale en bloquant des fonctions fondamentales au développement et à la survie de la plante-cible. En Suisse, des résistances contre cinq modes d’action biochimiques ont été observées. Il s’agit des herbicides : inhibiteurs de l’ACCase (HRAC A), inhibiteurs de l’ALS (HRAC B), inhibiteurs de la photosynthèse sur le photosystème II (HRAC C1 et HRAC C2) et inhibiteurs de l’EPSP synthase (HRAC G).

Les résistances peuvent être de deux types:

  • la résistance liée à la cible (target site resistance), est due à une mutation sur un seul gène au niveau de la cible de l’herbicide  chez l'adventice. Ceci induit l’augmentation de l’expression de la protéine cible ou une altération du site de fixation de l’herbicide. Pour ce type de résistance des tests moléculaires existent.
  • la résistance non liée à la cible (non target site resistance), inclut tous les autres mécanismes, comme par exemple une réduction de la pénétration de l’herbicide dans la plante.

Les plantes qui survivent à l’herbicide peuvent, de génération en génération, produire des graines et occuper entièrement leur niche écologique au point où cette caractéristique de résistance se retrouve dans presque chaque individu de l’espèce d’une parcelle agricole. Les graines de ces plantes, tout comme leur pollen, peuvent transmettre cette résistance aux parcelles voisines.

Résistance croisée et résistance multiple

On parle de résistance croisée lorsque qu’une plante adventice possède un mécanisme lui permettant de résister à des traitements d’herbicides de différents classes chimiques ou des herbicides ayant plusieurs modes d’actions ou encore de sites d’attaque.

Des plantes adventices avec des résistances multiples ont plus qu’un mécanisme qui leur permet de survivre à des herbicides ayant différents modes d’action ou agissant sur différents sites. Par exemple, des herbicides des groupes HRAC A et B.

Recommandations & prévention