Biologie

varroaPuppeFig3_20170112

Propagation

Varroa destructor vit en équilibre avec son hôte d'origine Apis cerena, que l'on trouve dans le Sud de l'Asie et jusqu'à l'Est de la Russie. C'est à ce dernier endroit, vers la fin du 19e siècle, qu'un changement d'hôte se produisit: varroa envahit les colonies d'Apis mellifera importées pour contribuer à la subsistence des habitants de cette région. Au travers du commerce et de l'échange d'abeilles ultérieurs, les acariens se sont propagés quasiment sur l'ensemble de la planète. Seules l'Australie et certaines régions d'Afrique centrale et d'Europe du Nord sont encore épargnées par la varroatose.

Comportement

Varroa se reproduit exclusivement dans le couvain d'abeille operculé. À l'aide de cellules transparentes, Gérard Donzé a pu observer l'ensemble du cycle de reproduction de varroa et l'a décrit dans deux articles qui détaillent la reproduction1 et l'accouplement du parasite.

Un si petit espace, une si grande organisation la reproduction de Varroa dans le couvain operculé de l'abeille (PDF, 415 kB, 19.01.2017)
G. Donzé, P. Fluri, A. Imdorf (1998)

Pourquoi les Varroa s'accouplent-ils si souvent ? (PDF, 133 kB, 19.01.2017)
G. Donzé, P. Fluri, A. Imdorf (1998)

Mathias Rickli et Gérard Donzé ont filmé les événements les plus importants de la vie d'une famille de varroas.
Le film en allemand ou en français peut être obtenu auprès de:
Geschäftsstelle VDRB, Jakob Signer-Strasse 4, CH-9050 Appenzell.

N'ayant pas d'yeux et vivant dans l'obscurité de la colonie et de la cellule, les varroas doivent s'en remettre à leur sens de l'odorat pour s'orienter. Cette faculté à été étudiée en détail au CRA pour identifier des susbtances attractives, notamment produites par le couvain, comme base pour des méthodes de lutte. Le 'nez' de varroa se trouve sur leur pattes et ses capacités ont été examinées jusqu'au niveau cellulaire. La possibilité de piéger varroa pendant sa recherche de couvain à infester a été étudiée dans la ruche.

Mouvements de l’appareil digestif d’une nymphe de Varroa destructor

Processus de mélanisation (en accéléré) résultant d’une blessure d’une pupe d’abeille avec une aiguille entomologique. La même réaction immunitaire est générée par une morsure de Varroa destructor.

Une Varroa destructor adulte s’est glissée entre les plaques de l’abdomen d’une abeille. Elle perce un trou dans le tégument reliant les plaques cuticulaires pour se nourrir de l’hémolymphe (sang de l’abeille) sous-jacente.

Une nymphe Varroa destructor recherche le site de nourrissage (indiqué par la flèche) sur une pupe d’abeille. Une fois le trou dans la cuticule trouvé, elle commence à se nourrir. Les mouvements péristaltiques de son appareil digestif sont visibles à travers sa cuticule.