Entomologie

Entomologie

Axes de recherche

Dynamique des populations, prévisions de risques et outils d’aide à la décision
Dans ce projet, nous étudions la dynamique des populations, la répartition géographique et la phénologie de nombreux ravageurs dans les grandes cultures, vigne et cultures maraichères (pyrale du maïs, pucerons, tordeuses de la vigne, mouche de la carotte, etc.). Une partie de ces données sont utilisées pour développer des modèles de prévision de la phénologie afin d'optimiser l'utilisation des produits phytosanitaires. Le but, en particulier, est de modéliser la phénologie de la pyrale du maïs européen, la cicadelle vectrice de la flavescence dorée et les deux tordeuses de la vigne. En outre, le modèle doit être encore affiné pour le calcul du risque de transmission du virus par les pucerons dans les plants de pommes de terre. L'information obtenue est traitée sous la forme de recommandations à la pratique et publiée sur la plate-forme internet agrometeo.ch.

Seuils d’intervention
Les organismes nuisibles ne causent des dommages économiques aux cultures que lorsque la pression est suffisamment forte. C’est seulement lorsque le ravageur dépasse un certain seuil que l’intervention phytosanitaire vaut économiquement la peine. Les seuils économiques sont un élément important de la lutte intégrée et permettent d’éviter des applications inutiles de pesticides. Nous étudions dans des essais sur le terrain le potentiel nocif de divers ravageurs et en déduisons des seuils économiques d’intervention. Les recherches actuelles sont liées au phylloxéra, l’altise du colza, les méligèthes du colza,le doryphore, les criocères et autres.

Lutte contre les ravageurs et surveillance de la résistance aux insecticides
La lutte intégrée des ravageurs (IPM) vise à limiter l'utilisation d’insecticides chimiques au strict minimum. Ce but est atteint par l'intégration de diverses mesures (utilisation de méthodes de lutte biologique, protection des organismes bénéfiques, sélection de variétés résistantes, date de semis, rotation des cultures, etc.). Nos objectifs sont d'optimiser les mesures intégrées de protection des plantes dans les différentes cultures afin de réduire au minimum le risque lié aux pesticides chimiques dans l'agriculture. Dans ce contexte, nous examinons l'efficacité de diverses stratégies de gestion des ravageurs et surveillons l'apparition d'éventuels problèmes de résistance.

Ravageurs émergents
L’objectif des travaux est de pouvoir répondre rapidement lorsque de nouveaux ravageurs apparaissent dans des cultures. L'objectif est de travailler afin d’obtenir des informations pertinentes pour la pratique, d’effectuer des études complémentaires et enfin pouvoir proposer des solutions innovantes. Un rôle important est notamment de surveiller la dynamique des populations de nouveaux parasites et vecteurs de maladies (p. ex. Drosophila suzuki, Halyomorpha halys, Scaphoïdeus titanus, Tuta absoluta) dans différents lieux afin de pouvoir  prédire le risque de dommages.

Diagnostic et conseils
L’identification correcte d'un organisme nuisible et la connaissance de sa biologie sont une condition préalable à une lutte efficace. Nous conseillons l'OFAG, les services phytosanitaires cantonaux, la pratique ainsi que le grand public et nous fournissons un soutien scientifique en cas de problèmes entomologiques dans les grandes cultures, la viticulture et les cultures maraichères. 

Contacts

Projet de recherche

18-05-16-05-01

Maîtrise des ravageurs dans les grandes cultures et les herbages

Aujourd'hui, la protection phytosanitaire intégrée dispose d'un grand nombre d'instruments lui permettant de minimiser l'utilisation des produits phytosanitaires chimiques et d’assurer le rendement des cultures. Toutefois, le potentiel réel de ces alternatives non chimiques dans la pratique n'a pas encore été suffisamment étudié. Le projet développe des solutions innovantes pour lutter contre les principaux ravageurs dans les grandes cultures et contribue ainsi au développement d'une protection phytosanitaire durable.

18-05-16-05-02

Arthropodes nuisibles en viticulture

La viticulture suisse est de plus en plus souvent confrontée à de nouveaux ravageurs en raison de l'augmentation du commerce mondial de marchandises et du changement climatique déjà perceptible. L'objectif est de fournir aux viticulteurs les connaissances nécessaires pour qu'ils puissent réagir aux nouvelles conditions et prendre des mesures appropriées et durables contre les nouveaux ravageurs.