Sharka – plum pox virus

quarantaene-organismen-sharka
Sharka sur pruneau Fellenberg

Sharka

Le virus de la sharka est la virose la plus dangereuse des pruniers, pêchers et abricotiers. Suite aux campagnes d'éradication dans les années 70, la Suisse était considérée comme exempte de sharka. Depuis 2004, des foyers ont de nouveau été identifiés. Ils sont dus à de nouvelles importations. Les efforts d’éradication se poursuivent afin de rendre la Suisse de nouveau exempte de sharka.

L'agent causal de cette maladie est un virus (plum pox virus), du groupe des potyvirus (potato y virus). La sharka est la virose la plus dangereuse des pruniers, pêchers et abricotiers. Elle produit des taches sur les feuilles et rend les fruits non comestibles. Outre ces espèces fruitières, elle peut encore attaquer des espèces ornementales et sauvages de Prunus.

Suite aux efforts d'éradication faits dans les années 70, la Suisse était considérée comme indemne de sharka. En Europe ce n'est plus le cas que pour la Belgique, le Danemark, l'Estonie et la Suède. Au cours des dernières années de nouvelles contaminations par le plum pox virus ont été constatées dans plusieurs vergers de pruniers et d'abricots du Valais et dans plusieurs cantons alémaniques. La surveillance et les mesures d'éradications continuent afin de rendre la Suisse de nouveau indemne de la sharka.

Contact

Services phytosanitaires cantonaux

Download

Jusqu’en hiver 2017/2018 9‘923 arbres situés sur 14 cantons ont dû être abattus à cause d’une contamination par la Sharka.

Directive No. 5 - Lutte contre la Sharka