Propagation et mesures de lutte

Carte-FD-Suisse

La flavescence dorée est présente sur le territoire suisse depuis 2004 (TI), et depuis 2015 à Lavaux (VD). Deux modes de propagation sont à l’origine de sa présence: la transmission de cep en cep par le vecteur  porteur du phytoplasme et la mise en circulation de plants contaminés. C’est pourquoi la FD et son vecteur sont soumis tous deux à une surveillance nationale obligatoire. Seule une veille préventive et collective permet de lutter activement contre la propagation de la maladie.

Les contrôles visent à :

  • Repérer, diagnostiquer et détruire les ceps atteints

  • Lutter contre le vecteur dans les pépinières viticoles et  les vignobles contaminés selon les dispositions cantonales en vigueur

Mode de transmission

De cep en cep par une cicadelle porteuse du phytoplasme (Scaphoideus titanus Ball)

Par la mise en circulation de plants contaminés à la pépinière

Délai d’apparition des symptômes

Une année après que le phytoplasme ait été transmis à la plante par le vecteur.

Un à quatre ans après le greffage, voire plus.

Mesures de lutte contre la FD

Les ceps contaminés doivent être arrachés et détruits afin d’éviter la propagation de la maladie par le vecteur.

Production de plants certifiés, munis d’un passeport phytosanitaire conforme aux exigences du lieu de destination (ZP-d4 en zone protégée). Le traitement des barbues à l’eau chaude (50°C, 45 minutes) éradique le phytoplasme.
Surveillance des parcelles multiplicatrices de greffons et de porte-greffes (tout foyer suspect doit être impérativement annoncé). 

Mesures de lutte contre le vecteur S. titanus

En présence du vecteur seul (S. titanus) : lutte chimique restreinte aux parcelles de pieds-mères et aux pépinières.

En présence du vecteur (S. titanus) et de FD: traitement insecticide obligatoire.

Un traitement contre le vecteur ne peut être ordonné que par le service phytosanitaire cantonal compétent.

Zone protégée

Afin de réduire le risque d'introduction de la FD dans les régions viticoles encore indemnes en Suisse, notamment dans la partie septentrionale du pays, les autorités phytosanitaires ont décrété tout le territoire de la Suisse, à l'exception du Tessin et de la vallée du Misox «zona protecta» ou zone protégée (ZP) depuis le 1er juillet 2009.
Les exigences phytosanitaires auxquelles doivent satisfaire les végétaux du genre Vitis introduits dans la zone protégée sont plus élevées. Elles sont décrites dans l’Ordonnance sur la protection des végétaux (Annexe 4, chapitre II, partie B).

La certification, au sens de l’Ordonnance du DEFR sur les plants de vigne, est obligatoire pour la production de porte-greffe, mais facultative pour la production de plants. Les plants certifiés offrent indirectement une garantie supplémentaire de l’absence de FD. En effet, dans les parcelles destinées à la production de greffons certifiés, les ceps présentant des symptômes de jaunisse (en principe dus au bois noir) sont systématiquement détruits.