Ambroisie à feuilles d'armoise - Ambrosia

Quarantaeneorganismen Ambrosia
Ambrosia artemisiifolia

L'ambroisie à feuilles d'armoise (Ambrosia artemisiifolia) n'est pas un organisme de quarantaine typique, puisqu'elle est combattue principalement comme cause de déclenchement de maladies allergiques chez les humains. C'est une plante néophyte envahissante, qui pose problème dans les cultures de certaines régions et qui, peut occasionner une pression sur la flore indigène dans les biotopes naturels. Elle est peut-être déjà présente dans toutes les communes suisses, mais dans des densités encore faibles. Par conséquent, on peut encore espèrer maintenir sous contrôle cette menace pour la santé humaine. Cette plante adventice est combattue officiellement dans les jardins familiaux, les espaces verts publiques les bords des routes, dans la nature en général et dans l'agriculture. L'agriculture contribue à la lutte, en empêchant de devenir une source de pollution biologique d'ambroisie. Les services phytosanitaires cantonaux sont chargés de la surveillance et la lutte.

Les aliments pour oiseaux, qui peuvent contenir des impuretés, sont une des sources de propagation les plus importantes. Par conséquent, la Confédération a ordonné que ces aliments doivent être exempts de graines d'ambroisie.

Le commerce vers et à l'intérieur de l'UE n'est pas réglementé spécifiquement à ce sujet.

Informazioni supplementare

Service phytosanitaires cantonaux

Bases juridiques

Les graines d'ambroise sont interdites dans les aliments pour oiseaux

Ordonnance sur le Livre des aliments pour animaux (OLAlA)

L'Ordonnance sur la Protection des Végétaux permet aux services phytosanitaires cantonaux de détecter et de combattre officiellement des foyers d'ambroisie