Les aspects chimiques dans l'homologation des produits phytosanitaires

Pflanzenschutzmittel chemische Mittelprüfung

Pour l’homologation des produits phytosanitaires, le comportement dans les compartiments sol, eau et air et les résidus dans les produits alimentaires sont évalués. L’identité chimique et la qualité des produits phytosanitaires et des impuretés de la synthèse doivent être connues. 

Comportement dans les sols, les eaux et l’air 

Le comportement des produits de traitement des plantes et la formation de métabolites sont analysés dans les trois compartiments écologiques suivants: sols, eaux et air. Les critères déterminants pour l’évaluation sont la dégradabilité/persistance dans les sols et les eaux de surface, et l’accumulation dans les eaux souterraines. Les expertises destinées à l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) sont accompagnées de recommandations d’autorisation/refus d’un produit ou d’exigences de réduction des risques (p. ex. interdiction d’utilisation dans les zones de protection des eaux souterraines).  

Métabolisation dans les plantes et présence de résidus dans les récoltes 

L’utilisation de produits phytosanitaires peut entraîner la présence de résidus dans les récoltes. On évalue par conséquent le processus de dégradation de la substance dans la plante durant la culture et les résidus dont il faut attendre la présence dans la récolte en vertu des bonnes pratiques agricoles. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) évalue pour sa part l’importance de ces résidus en termes toxicologiques et détermine les concentrations maximales admissibles de produits de traitement des plantes dans les récoltes.  

Teneur en substance active, impuretés et composition des produits  

L’identité chimique d’une substance active, sa teneur dans le produit et les impuretés résultant de sa synthèse doivent être adéquatement connues. La composition et les propriétés physico-chimiques du produit doivent garantir son utilisation pratique sans problème.

 

 

 

 

Contact