Impact sur les cultures

Pêche présentant des taches enfoncées suite aux piqûres de la punaise marbrée. Sur un poivron, les tissus atteints montrent des taches blanchâtres d’aspect spongieux
a) Pêche présentant des taches enfoncées suite aux piqûres de la punaise marbrée
b) sur un poivron, les tissus atteints montrent des taches blanchâtres d’aspect spongieux

Les dommages sont principalement causés par succion des punaises. Sur les fruits, des tâches, des bosses et des déformations apparaissent. Les feuilles piquées se flétrissent, brunissent et peuvent se déchirer parfois à l’endroit de la piqûre.

Dégât sur poire dû à halyomorpha halys mais pouvant être confondu avec la poire pierreuse
Dégât sur poire dû à Halyomorpha halys mais pouvant être confondu avec la poire pierreuse
C’est probablement la piqûre de la punaise marbrée qui est à l’origine des verrues visibles sur cette côte de bette
C’est probablement la piqûre de la punaise marbrée qui est à l’origine des verrues visibles sur cette côte de bette

Il est souvent difficile d’attribuer de manière certaine les dommages à H. halys, car d’autres ravageurs, notament d’autres espèces de punaises, et maladies peuvent provoquer des symptômes similaires, par exemple sur la poire. Les cultures situées à proximité de sites d’hivernage (bâtiments, forêts, groupes d’arbres, etc.) sont plus exposées au ravageur. Les dommages économiques sont enregistrés entre juillet et octobre, voire dès le mois de mai dans les régions qui connaisent deux générations.

Les cultures situées à proximité de sites d’hivernage (bâtiments, forêts, groupes d’arbres, etc.) sont plus exposées au ravageur. Les dommages économiques sont enregistrés entre juillet et octobre, voire dès le mois de mai dans les régions qui connaisent deux générations.