Surveillance et lutte

Piège pyramidal diffusant la phéromone d’agrégation
Piège pyramidal diffusant la phéromone d’agrégation

Surveillance

La surveillance de la punaise marbrée s’effectue au moyen de contrôles visuels, d’échantillonnages par battage ou de pièges pyramidaux diffusant une phéromone d’agrégation. Le pic de capture se situe en fin d’été, lorsque la génération de l’année a achevé son développement. Le sorbier des oiseleurs, le catalpa commun, les buddleias, le robinier et le frêne sont particulièrement attractifs pour la punaise.

Lutte

On manque à ce jour d’expériences sur le long terme dans la régulation de ce nouveau ravageur. La lutte contre H. halys s’avère compliquée car la punaise s’attaque à des plantes très diverses et se montre particulièrement mobile. De plus, l’insecte peut provoquer des dégâts à tous ses stades de développement. C’est pourquoi les insecticides n’affichent qu’une efficacité limitée et une plus grande utilisation conduirait à des problèmes de résidus dans les produits de consommation. Les filets semblent par contre un bon moyen de protection des cultures. Diverses stratégies de lutte sont actuellement testées dans le monde entier. À terme, il est probable que seule la combinaison de diverses mesures permettra de protéger les cultures de manière durable.