À l’origine de l’observation des sols: les teneurs en métaux lourds

La préservation de la fertilité du sol exigée au niveau politique par l’ordonnance sur les atteintes portées aux sols (OSol) est historiquement à l’origine de l’Observatoire national des sols NABO. C’est ainsi que des analyses des teneurs en métaux lourds des sols sont menées depuis le milieu des années 1980. Les séries chronologiques des résultats obtenus montrent que certaines des mesures environnementales prises au cours des dernières années sont efficaces. D’une manière générale, les émissions de métaux lourds ont diminué, et ces baisses peuvent aujourd’hui être attestées par les teneurs mesurées dans le sol.

De nombreux métaux lourds parviennent essentiellement de l’extérieur dans le sol par les dépôts atmosphériques, les engrais et les produits phytosanitaires. Quelques-uns sont naturellement présents dans le sol à des concentrations plus élevées. Certains sont indispensables à l’être humain, aux animaux et aux plantes, en tout cas en petites quantités ; d’autres en revanche sont toxiques, même à des concentrations minimes.

Illustration: Teneurs en cuivre sur les sites du NABO par type d’utilisation.

Publications

Contact

Equipe de projet