Détermination du type de milieu

Collage

La composante principale de la méthode ALL-EMA est le relevé de données sur la biodiversité par la cartographie des milieux naturels.

Type de milieux

L'inventaire des types de milieux figure au premier plan dans l'objectif partiel ‚Monitoring‘. Cela signifie que la diminution et la progression d'un type de milieux, ainsi que les différences entre les régions, peuvent être démontrées pour le plus grand nombre de milieux possible.

 La typologie des milieux suit celle du « Guide des milieux naturels de Suisse » de Delarze et al. (2008). Cette typologie est utilisée dans les projets nationaux comme le MBD et les banques de données centrales d'Infoflora et Infofauna, ainsi que pour la classification des milieux dans les objectifs environnementaux pour l'agriculture. Selon ce système on distingue 174 types de milieux naturels pour la Suisse.

Dans le projet ALL-EMA, 86 TMN de la zone agricole ouverte sont retenus. Une clé de détermination à l'aide de critères botaniques a été développée en collaboration avec le bureau Hintermann & Weber SA et d'autres experts. Elle doit permettre une identification des types de milieux. L'identification se fait, comme chez le MBD, sur des surfaces circulaires de 10 m2.

Qualité des milieux

La détermination du type de milieu reflète la diversité des espèces à un endroit donné. Cependant, pour chacun des types, des différences qualitatives considérables peuvent apparaître, selon leurs situations.

Des listes d'espèces de plantes, comprenant chacune 25 espèces, ont été élaborées en collaboration avec des experts pour une grande partie des types de milieux. Ces listes permettent de répertorier et estimer la qualité des milieux dans le terrain, sans qu'il soit nécessaire de faire un relevé complet de la végétation.

Structures

La diversité biologique des divers groupes d'espèces est directement liée aux éléments structurels des milieux. L'interprétation stéréoscopique de photos aériennes  permet de recenser les structures ligneuses à large échelle. Les surfaces des carrés d'échantillonnage situées en dehors de la zone agricole ouverte (forêts, eaux, agglomérations) sont exclues. Ensuite en se basant sur les classes définies pour la statistique de la superficie, une carte est produite avec les haies et bosquets, les arbres isolés et groupes d'arbres, les buissons isolés et groupes de buissons de la zone agricole ouverte.

Le choix des éléments structurels à retenir dans le terrain se base sur les expériences issues de divers programmes nationaux, comme l'inventaire des prairies et pâturages secs, la statistique de la superficie, les instructions de l'OQE pour les pâturages extensifs et les connaissances des experts (tableau 1). Ces structures sont relevées dans le terrain sur la même grille d'échantillonnage que celle des types de milieux. Leur relevé se fait sur une superficie élargie de 200 m2 (cercle de 8 m de rayon).

Les néophytes invasives sont également répertoriées, dans les mêmes surfaces que les structures.

Clé de détermination