Influence des espèces invasives sur les communautés d’arthropodes

Konkurrenz oder Förderung

De nouvelles espèces dans l’écosystème peuvent exercer une influence sur les espèces indigènes, directement, en leur faisant concurrence et indirectement, en modifiant les ressources alimentaires. Elles peuvent également changer l’équilibre entre les espèces indigènes et leurs antagonistes naturels.

En 2011, la drosophile du cerisier (Drosophila suzukii) a été découverte pour la première fois en Suisse. Elle s'est depuis établie sur pratiquement tout le territoire. Contrairement aux espèces indigènes de drosophiles, la drosophile du cerisier peut pondre ses œufs dans des fruits intacts et se développer à l'intérieur.

Nous étudions si les drosophiles indigènes peuvent profiter du fait que la drosophile du cerisier endommage les fruits ou si cette espèce représente une concurrente pour l'espèce indigène. Nous étudions également si l'interaction entre les drosophiles indigènes et la drosophile du cerisier est influencée par les guêpes parasitoïdes, qui déciment les populations en les parasitant.

Contact

Drosophila suzukii

Drosophila suzukii

Drosophila suzukii

Cette espèce de mouche attaque les fruits, les baies, et le raisin. Les chercheurs d’Agroscope testent différentes approches de lutte.