Qu’en est-il de la biodiversité dans le paysage rural?

18-16-19-06-01

La Confédération dépense actuellement près de 400 millions de francs par an pour freiner la baisse de la biodiversité dans le paysage rural. Pourtant, beaucoup estiment que ces mesures ne sont pas assez efficaces. Depuis 2015, le programme ALL-EMA effectue pour la première fois un relevé ciblé des habitats et des espèces qu’ils abritent dans les terres agricoles, et calcule des indicateurs de la diversité actuelle (habitats, espèces végétales et également papillons diurnes et espèces d’oiseaux nicheurs grâce à la synergie avec le Monitoring de la Biodiversité en Suisse).

Ces données permettent d’estimer la contribution des surfaces de promotion de la biodiversité financées par la Confédération. La répétition des relevés au bout de cinq ans servira à évaluer l’évolution de la diversité. Avec les données d'autres projets sur la diversité génétique, les mesures de protection phytosanitaire alternatives et les nouvelles connaissances en matière de pollinisation, ces relevés permettront de réviser régulièrement le concept des contributions à la biodiversité.

Informations complémentaires

All-Ema Titel

Programme de monitoring «Espèces et milieux agricoles» ALL-EMA

L’agriculture a besoin d’un environnement intact pour assurer une production sur le long terme. Les abeilles et autres insectes utiles pollinisent les cultures et combattent les ravageurs. A l’inverse, de nombreuses espèces sauvages dépendent de milieux en zone agricole. Le secteur agricole est conscient de ces relations et a pris des mesures visant à maintenir et favoriser la biodiversité en milieu agricole.

Responsable du projet

Informations sur le projet

Numéro de projet:
18.16.19.06.01

Titre du projet:
Monitoring de la biodiversité dans le paysage rural

Champ stratégique de recherche:
Biodiversité

Projets antérieurs

URL pour l'accès direct