Controlled traffic farming

controlled traffic farming
Le système de Controlled traffic a fait sa percée en Australie où il permet actuellement d’exploiter près de 3 millions d’hectares.

Le compactage des sols est un problème sérieux dans l’agriculture. Les plantes poussent moins bien et le rendement baisse. Désormais, des satellites peuvent redonner de l’air au sol.

Avec le semis direct qui renonce à tout travail du sol, il se peut que la couche superficielle soit davantage compactée. Par conséquent, les plantes se développent moins bien. La solution à ce problème se trouve dans l’espace. Avec ce qu’on appelle le „Controlled Traffic Farming“, les satellites guident les tracteurs comme sur des rails et les font circuler sur les parcelles sur des voies prédéfinies. Pour que cette méthode puisse fonctionner, les largeurs de travail de toutes les machines doivent être harmonisées les unes aux autres. De cette façon, le champ n’est parcouru par les machines et compacté que sur une surface relativement réduite. Agroscope étudie les répercussions de ce procédé sur les sols, les plantes, la mécanisation et la rentabilité. Ce système est sensé réduire le compactage, stimuler la structure du sol et améliorer l’approvisionnement des plantes en éléments nutritifs et en eau.