Les premiers résultats sont là!

Souvenez-vous: il y a presque un an, notre doctorante Marie était à la recherche de chevaux pour son étude sur les dispositifs de slowfeeding. Elle s’intéressait aux effets à long terme que ceux-ci pouvaient avoir sur le bien-être des chevaux et prévoyait pour répondre à cette question de voir 700 chevaux, sur deux ans.  

En mai, elle finissait la première phase de l’étude après avoir examiné, avec sa collègue ostéopathe Clémence, plus de 350 chevaux en Suisse et en France. Elle a depuis commencé à analyser les données récoltées et a notamment comparé les résultats de l’évaluation musculo-squelettique (EMS) des chevaux utilisant des slowfeeders à ceux des chevaux n’en utilisant pas. 

Les chiffres sont formels: de manière générale, l’utilisation ou non d’un dispositif de slowfeeding n’a aucun impact significatif sur le score total de l’EMS des chevaux (c’est-à-dire qu’en moyenne, les chevaux utilisant des slowfeeders ne présentent pas plus de blocages articulaires ou de tensions musculaires que les chevaux n’utilisant pas de slowfeeders).

Contact


Légende : Chaque point représente le score total d’évaluation musculo-squelettique d’un cheval. Le score correspond à la somme des notes données pour chaque structure (note variant entre 0 - structure saine et 3 -  structure altérée).

Un score total EMS bas correspond donc à un cheval présentant peu de tensions musculaires / blocages articulaires alors qu’un total EMS élevé correspond à un cheval présentant de plus nombreux problèmes musculo-squelettique.


Cependant, des questions restent encore en suspens. En effet, même si le score total ne diffère pas en moyenne, il se pourrait que la répartition des tensions/blocages soit différente entre les deux groupes, ou encore selon le type de dispositif utilisé. 

Pour répondre à ces questions, nous avons besoin d’augmenter la taille de l’échantillon. Autrement dit, il nous faut davantage de chevaux à examiner. Cela nous permettra également d’obtenir des réponses concernant l’effet du slowfeeding sur le comportement du cheval (réaction envers les humains et personnalité perçue par le détenteur ou la détentrice du cheval).


Nous avons besoin de vous!

Nous sommes donc à la recherche de nouveaux propriétaires de chevaux intéressés par notre étude. Chevaux avec des slowfeeders type filet, mais aussi chevaux utilisant des râteliers classiques, des caisses ou encore mangeant au sol, nous avons besoin d’une grande diversité de dispositifs! 

Candidater à l'étude

Pour obtenir plus de renseignements sur l’étude et les conditions de participation, rendez-vous sur: https://forms.gle/Meuni4cUy5TabyiY8 
Option « Obtenir des informations (…) et candidater »).

Zones concernées

/!\ Cette deuxième phase de l’étude pourra avoir lieu dans les cantons/régions suivantes :

Suisse : Vaud, Valais, Jura, Bern, Fribourg, Neuchâtel

France : Bourgogne Franche-Comté, Pays de Loire, Bretagne, Normandie, Hauts-de-France, Ile-de-France et Alsace

Un passage en Belgique et au Luxembourg est envisagé si nous avons des participants.