Flavescence dorée

Phytoplasme

 
FD-grappe

La flavescence dorée (FD) est une maladie de la vigne causée par un phytoplasme (bactérie dépourvue de parois cellulaires). Cette maladie conduit à la mort des ceps touchés et aucun traitement curatif n’est disponible. La maladie est endémique dans le canton du TI depuis 2004. Depuis octobre 2015, la maladie est confirmée chaque année dans la région viticole du Léman, dans le canton de VD où des mesures de lutte ont été mises en place.

En 2020, la maladie a été à nouveau détectée dans deux vignobles du canton de VS.

En raison de son caractère épidémique et de la gravité des dégâts causés aux vignobles, la FD a été classée organisme de quarantaine par les autorités fédérales responsables de la protection de la santé des végétaux. Les organismes de quarantaine sont réglementés dans l’ordonnance de DEFR et du DETEC relative à l’ordonnance sur la santé des végétaux (OSaVé-DEFR-DETEC, RS 916.201). Les mesures concernent l’ensemble des vignobles suisses.

L’annonce de ceps suspects aux services phytosanitaires cantonaux et la mise en œuvre des mesures de lutte contre le vecteur selon les prescriptions cantonales sont obligatoires dans les zones définies.

L’hôte principal de la FD est la vigne (p. ex. Vitis vinifera, V. riparia, V. labrusca, V. rupestris); beaucoup moins fréquemment, certaines espèces ligneuses peuvent également abriter des souches de FD qui sont étroitement apparentées aux souches de phytoplasmes de la vigne. La sensibilité variétale de la vigne à la FD ainsi qu’aux autres jaunisses est très variable. Parmi les cépages sensibles figurent le Chardonnay, le Sauvignon blanc, le Pinot blanc, l’Isabella, le Cabernet sauvignon, le Gamaret, le Pinot noir, le Muscat, le Doral, le Gamay, le Cabernet franc, le Garanoir. Le Merlot et la Syrah sont plus tolérants.