Agroscope allège sa structure de direction

(Dernière modification 06.04.2016)

Berne, 06.04.2016 - La conduite et la recherche d’Agroscope doivent être rapprochées. Agroscope a donc décidé de simplifier ses structures de conduite. Concrètement, cela signifie que les quatre instituts et les 19 divisions de recherche actuels seront supprimés pour être remplacés par dix unités appelées à fournir les futures prestations d’Agroscope. Cette réorganisation entraînera, en tout, la suppression de 14 postes de cadres.

Au 1er janvier 2014, Agroscope est devenue la station de recherches suisse pour la recherche en économie agricole et agroalimentaire, organisée en quatre instituts sous la direction d’un chef Agroscope (CEO). Simultanément, un Conseil Agroscope chargé de définir l’orientation stratégique a été mis en place. Cette réorganisation visait en particulier à augmenter l’efficience et la flexibilité et à renforcer les prestations scientifiques proches de la pratique. Deux ans après la mise en œuvre de cette nouvelle structure organisationnelle, force est de constater que les objectifs n’ont été que partiellement atteints. D’autre part, sous l’effet des programmes d’économies la situation financière d’Agroscope s’est encore aggravée.

Dans ce contexte, Agroscope a décidé, sur la base d’une analyse approfondie, de poursuivre et d’intensifier la réforme. Cela signifie que dès le 1er janvier 2017 les quatre instituts et les 19 divisions de recherche actuels seront supprimés. Les prestations de recherche et les tâches légales d’Agroscope seront assurées par 10 unités nouvellement crées. Cela permettra le rapprochement de la direction opérationnelle et des collaborateurs. L’objectif étant une plus grande efficience et flexibilité dans l’accomplissement des tâches principales de l’établissement de recherche en économie agricole et agroalimentaire et de permettre la définition d’un portefeuille de prestations clair. Les groupes de recherche actuels ne seront en revanche pas touchés par l’allégement de la structure de conduite. Les adaptations au niveau de ces derniers  s’effectueront comme par le passé sur la base de la mise en place des thèmes centraux de la recherche qui s’orienteront selon les domaines stratégiques de recherche.

La suppression des quatre instituts actuels et la disparition consécutive d’un échelon de conduite entraîneront une nette baisse des coûts généraux. Cette réorganisation touche 24 cadres avec fonction de conduite, dont le poste n’existera plus à l’avenir (4 responsables d’institut, 1 responsable d’institut suppléant, 19 de divisions). Les personnes concernées en ont été informées aujourd’hui et une aide ciblée leur sera offerte pour la recherche d’un nouvel emploi.

Au cours des mois à venir, les responsables des 10 nouveaux postes seront désignés, l’attribution de ces postes étant réservée en priorité aux 24 cadres en fonction jusque-là. Au cas où les postes ne pourraient pas être repourvus au sein de ce cercle, les postes feront en premier lieu l’objet d’une mise au concours interne à Agroscope puis, si nécessaire, d’une mise au concours externe.


Adresse pour l'envoi de questions

Michael Gysi, Prof. Dr.
Délégué du DEFR pour la recherche sectorielle agronomique et agroalimentaire
Chef Agroscope
Schwarzenburgstrasse 161, CH-3003 Berne
Tél. +41 58 463 81 12
michael.gysi@agroscope.admin.ch


Auteur

AGROSCOPE
http://www.agroscope.admin.ch

URL pour l'accès direct

agroscope.ch/communiques

S'abonner aux communiqués

Notre service d'abonnement vous informe en permanence par courriel des nouveautés relatives à l'administration fédérale. Configurez votre menu en fonction des thèmes disponibles ou de l'expéditeur.

Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter d’Agroscope!

En vous abonnant à la newsletter d’Agroscope, vous serez informés plusieurs fois par an des principales actualités de la recherche dans l’agriculture et le secteur alimentaire.

https://www.agroscope.admin.ch/content/agroscope/fr/home/actualite/service-medias/communiques-pour-medias.msg-id-61260.html