Record de précocité pour la maturation du raisin

Frühreife Rekord Trauben

Les observations consignées depuis 1925 au centre de recherche Agroscope de Pully permettent d’évaluer l’influence de l’évolution climatique sur la vigne dans le Bassin lémanique. Cette année, le début de la maturation du Chasselas bat un record historique.

La vigne, un indicateur de choix du changement climatique

Parmi les plantes cultivées de nos régions, la vigne est certainement l’une des plus sensibles aux variations du climat durant la période de végétation. Exigeante en chaleur, elle ne se développe qu’à des températures supérieures à 10 °C. Les conditions thermiques qui prévalent dès la fin de l’hiver ainsi qu’au cours du cycle végétatif influencent de manière prépondérante la rapidité de son développement. Le caractère thermophile de la vigne la rend particulièrement intéressante pour l’historien du climat ainsi que pour étudier l’impact du réchauffement climatique mondial que nous vivons actuellement.

96 ans d’observations au centre de recherche Agroscope de Pully

En 1915, la Station viticole vaudoise et le domaine expérimental de Pully ont été repris par la Confédération. Le centre viticole de Pully est situé à l’est de l’agglomération lausannoise. Depuis 1925, les principaux stades de développement de la vigne (début de la croissance, floraison, début de la maturation du raisin ou véraison) ainsi que les dates de vendanges ont été systématiquement consignées pour le cépage Chasselas. Il s’agit d’une des plus longues séries d’observations systématiques de la phénologie de la vigne en Suisse.

Caractère cyclique des stades de développement de la vigne

Les observations conduites depuis 1925 montrent un certain caractère cyclique qui se superpose à la tendance nette liée au réchauffement climatique marqué des dernières décennies. La période 1925-1939 se distingue par des débuts de maturation généralement tardifs liés à des printemps et des débuts d’été souvent frais. Le décor change brutalement du début des années 1940 au début des années 1950, avec des débuts de maturation du raisin qui deviennent souvent très précoces et voisins de ceux que l’on connaît à l’heure actuelle. À cette période succède, pendant une trentaine d’années, une séquence plus fraîche avec des véraisons à nouveau plus tardives.

Maturation du raisin de plus en plus précoce depuis 1985

Depuis 1985, en relation avec une augmentation générale de la température, notamment durant les mois de printemps et d’été, le début de la maturation du raisin et la date des vendanges tendent à devenir de plus en plus précoces. Les conditions de chaleur exceptionnelle enregistrées cette année dès le printemps ont entrainé un record de précocité (20.7) pour la date de début de maturation du raisin pour cette longue série d’observations de près d’un siècle. Cela représente une avance de plus de trois semaines par rapport à la date moyenne pour ce stade, fixée au 13 août pour la moyenne 1925-2022. Ce record bat de deux jours le précédent, enregistré en 2011.

Reifezeitpunkt

Les millésimes les plus précoces et les plus tardifs depuis 1925

Les autres millésimes très précoces, caractérisés par un début de maturation du raisin en juillet, sont : 1943,1945,1947,1950,1952,1953, 1976,1989, 2007, 2009, 2015, 2017 et 2020.

À l’inverse, les années où la maturation a débuté le plus tardivement sont 1939 (20.9), 1926 (14.9), 1938 (8.9) et plus proche de nous 1980 (6.9).

Par rapport à 1939, 2022 présente donc deux mois d’avance pour le même stade de développement… mais du triste millésime 1939, péniblement récolté dans la neige à fin octobre, les anciens avaient coutume de dire qu’il n’aurait jamais été bu s’il n’y avait pas eu la mobilisation générale, tant le vin était mauvais.

Contact

Weitere Informationen

Weinbau Rebberg

Viticulture

La recherche Agroscope en viticulture et en œnologie vise à résoudre les problèmes pratiques des viticulteurs et des encaveurs de Suisse en tenant compte des particularités régionales.

Dernière modification 02.08.2022

Début de la page