Abeilles et pesticides: les affirmations de nature générale sont trompeuses

Biene Löwenzahn

Les résultats d’une étude relative à l’interaction de deux néonicotinoïdes et du parasite Varroa destructor sur les abeilles mellifères sont actuellement repris et discutés par les médias. Certains titres peuvent conduire à des conclusions erronées.  

Les aspects suivants sont importants pour Agroscope en tant que co-auteur de l’étude: 

Les interactions synergiques possibles entre deux insecticides du groupe des néonicotinoïdes et les parasites Varroa destructor sur les abeilles mellifères ont fait l’objet d’une étude. L’affirmation selon laquelle les pesticides tuent les abeilles est fausse. L’étude a montré que les deux néonicotinoïdes détériorent encore davantage la santé des abeilles lorsqu’elles sont déjà infestées par le varroa.

L’utilisation des deux insecticides en plein champ est interdite en Suisse et dans l’UE depuis début 2019. Les produits peuvent encore être utilisés dans d’autres pays.

Les pertes importantes de colonies d’abeilles observées ces dernières années sont dues en grande partie aux pathogènes et aux ravageurs. 

Dans le contexte actuel des discussions, Agroscope s’efforce de contribuer à un examen scientifique différencié des résultats issus de la recherche. 

 

Dernière modification 05.06.2019

Début de la page