Deux projets d’Agroscope sur l’utilisation de microorganismes ont reçu un financement de la Gebert Rüf Stiftung

Forschungsprojete Mikroorganismen

Agroscope a répondu avec succès à l’appel de projets de recherche de la Gebert Rüf Stiftung dans le domaine «Microbials» qui vise à soutenir le potentiel d’application et d’innovation des microbes. Sur 47 projets soumis, 5 ont été financés, dont deux issus d’Agroscope qui sont financés à hauteur de 830'000 CHF. 

Certaines bactéries utilisées en technologie laitière possèdent des caractéristiques nutritionnelles intéressantes. Le projet Polyfermenthealth a pour but d’évaluer le potentiel des souches bactériennes de la collection de Liebefeld pour produire des laits fermentés ayant une influence positive sur la santé. L’accent est mis sur le développement de produits préparés avec des mélanges de plusieurs souches. Les technologies utilisées comprennent la génomique microbienne, la biotechnologie, la métabolomique des aliments, la physiologie, la gastroentérologie, l’immunologie et la bio-informatique. Le projet dirigé par Guy Vergères sera conduit en collaboration avec le Prof. Andrew Macpherson de l’Hôpital de l’Ile et le Dr. Rémy Bruggmann de l’Institut Suisse de Bioinformatique à Berne. Deux doctorant/es seront engagés sur le projet qui sera conduit sur une période de trois ans. Au niveau d’Agroscope, Polyfermenthealth fait partie du projet Fermentomics du programme de recherche 2018-2021 qui est fondé sur une collaboration entre les Unités d’Agroscope «Méthodes et analytique», «Animaux et produits d’origine animale» et «Systèmes microbiens des denrées alimentaires». 

Le microbiome du sol et celui des plantes contiennent des microbes bénéfiques à la fertilité du sol et à la productivité des plantes. Du point de vue agronomique et environnemental, ilss constituent une alternative intéressante aux engrais minéraux. Le projet Microbiome Diagnostics vise à déterminer si le diagnostic du microbiome du sol permet de déterminer les conditions pour une inoculation réussie de mycorrhizes arbusculaires qui influence positivement le rendement des végétaux.  Ce champignon contribue à l’apport en phosphore des cultures en formant une association symbiotique avec les racines des plantes. Le projet Microbiome Diagnostics est dirigé par Dr. Klaus Schläppi (Agroscope, Université de Berne), Prof. Marcel van der Heijden en collaboration avec Dr. Natacha Bodenhausen du FiBL. 

Contact: Guy Vergères / Klaus Schläppi

Gebert Rüf Stiftung

developpement-methodes-analytique

Développement de méthodes et analytique

Le DC dispose de l’expertise et de l’infrastructure permettant de développer des technologies et des méthodes analytiques et de biologie moléculaires les plus récentes, de les valider et de les utiliser dans le cadre de projets de recherche ou de tâches d’exécution. En fait partie entres autres, l’assurance de la qualité dans la fabrication d’aliments pour animaux et de denrées alimentaires à l’aide du suivi analytique, microbiologique et sensoriel.

animaux-produits-origines-animale

Animaux et produits d’origine animale

Le DC dispose d’une infrastructure de recherche moderne et est responsable de son développement. Il est responsable de la réalisation d’essais axés sur la pratique dans les domaines de la production et de la transformation du lait et de la viande, du développement de cultures pour des aliments fermentés, du Haras national suisse et du Contrôle officiel des aliments pour animaux.

systemes-microbiens-denrees-alimentaires

Systèmes microbiens des denrées alimentaires

Le DR souhaite identifier et comprendre la biodiversité des microorganismes dans des systèmes microbiens choisis de denrées alimentaires afin de pouvoir les utiliser de manière ciblée. Les denrées alimentaires fermentées issues de la collection exclusive de souches d’Agroscope doivent disposer d’un avantage concurrentiel par rapport à la qualité ou à la sécurité; leur origine peut être certifiée facilement.