Prix de la recherche de l’IGN décerné à Sara Hintze

Hintze_Web
Sara Hintze, docteur en médecine vétérinaire, reçoit le prix de la recherche des mains du Dr Birger Puppe (Université de Rostock) et du Dr Nina Keil (Agroscope), représentants du comité directeur de l‘IGN. (Photo IGN)

Sara Hintze, docteur en médecine vétérinaire, a reçu le prix le mieux doté parmi les trois prestigieux prix de la recherche décernés par l’IGN (Internationale Gesellschaft für Nutztierhaltung) pour sa thèse de doctorat remise à l’Université de Berne en 2017 et intitulée: «Beyond words... Kognitive und ethologische Ansätze zur Beurteilung von Emotionen bei Pferden» (traduction française libre: «Au-delà des mots... Approches cognitives et éthologiques pour l'évaluation des émotions chez les chevaux»). Cette étude a été réalisée dans le Département de la protection des animaux de la faculté Vetsuisse de l'Université de Berne en collaboration avec le groupe de recherche Elevage et détention de chevaux du Haras national suisse d'Agroscope.

La protection des animaux est une préoccupation croissante dans notre société et repose sur l'hypothèse que les animaux sont des êtres sensibles et capables de ressentir de la souffrance. Cependant, comme nous n'avons pas directement accès au monde émotionnel des animaux, nous avons besoin d'indicateurs pour pouvoir tirer des conclusions indirectes sur leurs émotions et ainsi évaluer leur bien-être émotionnel. Le but de ce travail était d'examiner les indicateurs cognitifs et éthologiques potentiels permettant d’évaluer les émotions chez le cheval.

Avec un procédé d'essai cognitif, la chercheuse a examiné dans quelle mesure, chez les chevaux, les décisions dans des situations ambiguës dépendent de leur état émotionnel. La méthodologie de cette mesure du biais de jugement (Judgement Bias Task) a été optimisée dans l’étude. Dans le cadre d’études éthologiques, pour la première fois une échelle a été développée, destinée à enregistrer les divers aspects des rides autour de l'œil du cheval et d'établir scientifiquement un lien entre les changements de certains de ces aspects et l'état émotionnel des chevaux. Dans une étude finale, une méthode qualitative (Qualitative Behaviour Assessment) a été validée expérimentalement sur la base du comportement expressif des chevaux dans quatre situations émotionnelles différentes.

Pour en savoir davantage, cliquez sur www.ign-nutztierhaltung.ch